Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A tout juste dix-huit ans, Lauranne Oliva s’annonce comme une soprano lyrique avec laquelle il faudra compter.

Une présence évidente, le regard tranquille qui va avec sa belle assurance, et une voix, un timbre chaud, vibrant, qui explose dans les aigus.

Elle se produisait mardi 10 juillet dans la chapelle du XIIe siècle, récemment restaurée, du domaine viticole Nadal-Hainaut du Soler. Un concert dans le cadre du festival Amusikenvignes initié par Les amis d’Alain Marinaro. Avec au piano la pétulante et talentueuse Émilie Benterfa, c’était un duo lyrique plein de charme qui a conquis le public. Il faut noter que les deux interprètes sont de purs produits du Conservatoire à rayonnement régional.  Lauranne y a été formée par Sabine Riva, elle est actuellement dans la classe de Christian Papis, ce dernier, présent au concert était heureux et ému de présenter sa prometteuse élève.

Moment de grâce que ce concert, il nous faut insister, permettant d’apprécier la jeune chanteuse dans un grande variété d’airs. Parmi ceux-ci, quelques pièces célébrissimes du répertoire comme l’air de Suzanne dans Les noces de Figaro de Mozart ou celui des bijoux du Faust de Gounod, mais aussi Vivaldi, Schumann, Fauré ou Puccini. A l’instar de Marguerite qui « rit de se voir si belle... » Lauranne rayonne, impose une belle maîtrise, avec l’appui précieux d’Émilie, pianiste et complice.

Concert conclu par une sympathique dégustation des vins du cru.

N.G

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :